Durée de l'interdiction de gérer

Sociétés
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le juge peut sanctionner un dirigeant par une interdiction de gérer d'une durée de sept ans en raison de la gravité des faits qui lui sont reprochés.

La société M., dont Mme U. était la dirigeante, a été mise en liquidation judiciaire le 20 avril 2016, la date de cessation des paiements étant fixée au 20 octobre 2014.Le liquidateur a assigné Mme U. en responsabilité pour insuffisance d'actif et prononcé d'une mesure de faillite personnelle ou interdiction de gérer. La cour d'appel de Paris a condamné Mme U. à une interdiction de gérer d'une durée de sept ans. Dans un arrêt du 19 mai 2021 (pourvoi n° 19-23.753), la Cour de cassation valide l'arrêt d'appel et rejette le pourvoi de Mme U.La Haute juridiction judiciaire constate que Mme U. n'a, dans ses conclusions d'appel, pas fait état d'éléments (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Ténors du Droit : Flichy Grangé Avocats renforce son pôle Ethique, Diversité et RSE

Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu