Baker McKenzie conseille le groupe Johnson & Johnson pour sa séparation en deux entités distinctes

Deals
TAILLE DU TEXTE

Baker McKenzie conseille Johnson & Johnson dans le cadre de la scission de son activité santé grand public et hygiène. Cette activité inclut notamment les marques de pansements Band-Aid, les crèmes Neutrogena et les médicaments Tylenol.

Johnson & Johnson conservera l’activité de laboratoire pharmaceutique (médicaments sous ordonnance et vaccins) ainsi que celle relative au matériel médical. Alex Gorsky, PDG du Groupe, explique la séparation de ces activités par l’évolution divergente des marchés sur lesquels elles opèrent. Une tendance renforcée par la crise du Covid-19.

Cette scission permettra donc à Johnson & Johnson de mieux s’adapter à ce nouvel environnement grâce à la création d’un nouveau champion mondial des produits de grande consommation aux côtés de Procter & Gamble et de Nesté, tout en demeurant le leader mondial des produits de santé.

Partenaire du Groupe depuis plus de trente ans, le cabinet Baker McKenzie accompagne le groupe Johnson & Johnson avec une équipe internationale et multidisciplinaire dirigée par le Bureau de New York avec Maria Eberle, associée en fiscalité et Alan Zoccolillo, associé en

finance corporate.

L’équipe du Bureau de Paris intervient dans cette opération sur les aspects de fusions- acquisitions avec Marie-Françoise Bréchignac, associée et de droit de la santé avec Julie Yeni, partner, Caroline Arrighi-Savoie, collaboratrice, et Mélodie Truong, juriste.

L'annuaire du Monde du Droit