UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Prêt d'argent : charge de la preuve

Obligations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Il incombe à celui qui a sciemment acquitté la dette d’autrui, sans être subrogé dans les droits du créancier, de démontrer que la cause dont procédait ce paiement impliquait, pour le débiteur, l’obligation de lui rembourser la somme ainsi versée.

Prétendant avoir prêté une somme d'argent à son frère, M. Michel X. l'a assigné en remboursement.La juridiction de proximité de Vesoul a accueilli cette demande le 22 février 2010.Après avoir constaté que M. Michel X. avait acquitté, pour le compte de son frère, une dette de ce dernier auprès de la banque, le jugement a retenu que l'intention libérale de M. Michel X. n'était pas démontrée.La Cour de cassation censure cette décision au visa des articles 1134 et 1236 du code civil, en rappelant "qu'il incombe à celui qui a sciemment acquitté la (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne