CEDH : la Turquie condamnée pour défaut de réaction judiciaire adéquate face à un rapport d’expertise médicale insuffisamment motivé

Obligations
Outils
TAILLE DU TEXTE

La CEDH retient la violation de l’article 8 de la Convention EDH pour défaut de réaction judiciaire adéquate des autorités devant le rapport d’expertise médicale insuffisamment motivé d’une patiente victime de graves séquelles postopératoires.

Une petite fille turque, suivie pour des problèmes cardiaques, a subi deux opérations, son père ayant signé chaque fois un formulaire de consentement indiquant les risques potentiels. Par la suite, le conseil médical a diagnostiqué chez l’enfant un retard psychomoteur lourd irrémédiable, évaluant son invalidité à 92 %. Les parents déposèrent une plainte à l’encontre des chirurgiens. Les juges du fond ont débouté les parents de leur demande, retenant que l’enfant souffrait d’une maladie congénitale très grave et rare, que les parents avaient (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.