UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Incendie volontaire d’un immeuble désaffecté : la réparation du préjudice doit être adaptée au contexte

Obligations
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le préjudice résultant d'une infraction tel qu'un incendie volontaire d'un immeuble désaffecté doit être réparé dans son intégralité, sans perte ni profit pour aucune des parties.

Un immeuble, appartenant à une SCI depuis 2005 et primitivement donné en location, a été presqu'immédiatement libre de toute occupation et a ultérieurement été déclaré en état d'abandon manifeste par l'administration compétente. Un soir, deux mineurs y ont pénétré et ont mis le feu à divers objets avant de quitter les lieux. L'incendie qui a pris naissance dans le bâtiment s'est propagé à sept maisons dont six sont détruites, notamment celle qui appartenait à la SCI. Le tribunal pour enfants a condamné les mineurs pour des faits de dégradations graves en réunion et de risques causés à autrui et a renvoyé (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne