UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Retraites : les avocats marseillais intensifient leur mobilisation

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les avocats du barreau de Marseille ont déposé hier leurs robes sur les grilles du Palais de Justice et annoncent le dépôt de plus de 300 demandes de mises en liberté.

À 11h00 lundi 13 janvier 2020, alors que les instances de la profession étaient reçues par la garde des Sceaux, les avocats marseillais se sont réunis massivement et ont déposé leurs robes sur les grilles du Palais de justice, en signe de contestation. À cette occasion, le bâtonnier du barreau de Marseille Yann Arnoux-Pollak.  a annoncé une action phare et inédite qui a lieu ce matin, mardi 14 janvier 2020 : le dépôt de plus de 300 demandes de mises en liberté.
 « J’ai l’honneur de vous informer que les confrères marseillais qui pratiquent le contentieux pénal déposeront à 9H00, dans la salle des pas perdus du Palais de Justice) plus de 300 demandes de mises en liberté qui recouvriront les bureaux des juges d’instruction, convergeront vers les Juges des Libertés et de la Détention (JLD) puis seront transmises simultanément à la chambre de l’instruction. C’est un fait inédit qui témoigne de la solidarité indéfectible de la barre pénale marseillaise à la légitime colère des barreaux et de  l'unité extraordinaire du barreau de Marseille auquel le gouvernement serait inspiré de prêter l’oreille pour entendre la protestation qui gronde.», a déclaré le Bâtonnier de Marseille