UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

CEDH : proportionnalité de la mesure ordonnant l’occultation de la photo d’une victime torturée

Médias
Outils
TAILLE DU TEXTE

Ordonner l’occultation des photographies d’un jeune homme séquestré et torturé n’est pas contraire à la Convention européenne des droits de l'homme.

En janvier 2006, un homme âgé de vingt-trois ans, fut séquestré et torturé pendant vingt-quatre jours. Il succomba à ses blessures. Durant sa détention, une photographie du jeune homme entravé et ayant visiblement subi des sévices, fut envoyée à sa famille à l’appui d’une demande de rançon.A l’occasion du procès des tortionnaires de la victime, le magazine "Choc" a publié, sans autorisation, la photographie en couverture et quatre fois en pages intérieures, accompagnée d’autres photographies et d’un article de plusieurs pages.À la suite de cette publication, la mère et la sœur de la victime ont assigné la société éditrice du (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne