OCDE : des données provisoires indiquent une hausse significative du chômage due au choc du COVID-19

Etudes et Documents
TAILLE DU TEXTE

Le chômage a augmenté fortement dans la plupart des pays pour lesquels des données de mars 2020 sont déjà disponibles, bien que les statistiques officielles sur le chômage dans la plupart des économies de l’OCDE se réfèrent encore à une période antérieure au choc du COVID-19. Les chiffres de février 2020 montraient une baisse de 0.1 point de pourcentage du taux de chômage de la zone OCDE, à 5.0%.

En mars, aux États-Unis, le taux de chômage (basé sur des données pour la semaine s’achevant le 14 mars) était en hausse de 0.9 point de pourcentage (à 4.4%), avec une hausse plus marquée (de 7.7% à 10.3%) pour les jeunes (16-24 ans). Au cours des semaines qui ont suivi, la situation a continué à se détériorer, avec un nombre de nouveaux demandeurs d’allocations de chômage augmentant à 6.6 millions dans la semaine s’achevant le 28 mars; plus de 20 fois plus élevé que lors de la semaine s’achevant le 14 mars.

Des sources complémentaires similaires dans d’autres pays indiquent une détérioration similaire. En Autriche, le nombre de personnes inscrites auprès du service public de l’emploi a augmenté de plus des deux tiers en mars. Tandis qu’en Norvège, le nombre de chômeurs inscrits dans les bureaux d’emploi a été multiplié par cinq.

ocde chomage covid19

L'annuaire du Monde du Droit