UTILISATION DES COOKIES : en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation personnalisée, des publicités adaptées à vos centres d’intérêts et la réalisation de statistiques. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici 

Réparation d'un préjudice né avant l'ouverture de la procédure collective

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les dommages-intérêts accordés à des salariés au titre de l'inexécution par l'employeur avant l'ouverture de la procédure collective de ses obligations de faire ou de ne pas faire relèvent de la garantie de l'AGS.

M. X., ayant été victime d'un accident du travail le 12 juillet 2001, a perçu de la sécurité sociale les indemnités journalières. Suite à la mise en liquidation judiciaire de son employeur, le liquidateur a procédé à son licenciement pour motif économique.Dans un arrêt du 26 mai 2010, la cour d'appel de Paris a jugé que la créance d'indemnités journalières complémentaires du salarié ne relevait pas de la garantie de l'AGS, au motif qu'elle ne résulte pas de l'exécution du contrat de travail mais d'une action en responsabilité dirigée contre l'employeur. La Cour de cassation (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne

INCOTERMS 2020: évolution ou révolution

Du 18/03/2020 au 18/03/2020

INCOTERMS 2020: évolution ou révolution

Du 23/04/2020 au 23/04/2020

INCOTERMS 2020: évolution ou révolution

Du 22/06/2020 au 22/06/2020

INCOTERMS 2020: évolution ou révolution

Du 17/09/2020 au 17/09/2020

INCOTERMS 2020: évolution ou révolution

Du 18/11/2020 au 18/11/2020