Les heures de face à face réalisées par un enseignant doivent être rémunérées de la même manière

Relations collectives de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Un enseignant chercheur, engagé par l’association S. pour l’université catholique de l’Ouest, a saisi la juridiction prud’homale d’une demande de rappel de salaire, estimant avoir effectué des travaux au-delà du temps plein défini sans que les heures effectuées soient rémunérées en prenant en compte les majorations applicables. La cour d’appel d’Angers a rejeté sa demande en retenant qu’il ne pouvait être fait usage des coefficients qui renvoient de façon nécessaire à une durée évaluée forfaitairement et non in concreto. Le 28 octobre 2009, la Cour de cassation casse et annule l’arrêt de la cour d’appel estimant que celle- ci a violé les articles 25 et 30.1 de la convention collective nationale des universités et instituts catholiques de France en vertu desquels : "chaque heure dite (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à LegalNews ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Débats du Cercle 2021 : interview de Laure Lavorel, présidente du Cercle Montesquieu

Débats du Cercle 2021 : interview de Beatrice Bihr, Secrétaire Général, Groupe Servier