Création de Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes

Vie des cabinets
TAILLE DU TEXTE

Emmanuel Gaillard et son équipe quittent Shearman & Sterling pour fonder le cabinet Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes.

Emmanuel Gaillard, Yas Banifatemi, Mohamed Shelbaya, Benjamin Siino, Coralie Darrigade, Ximena Herrera-Bernal, Maude Lebois et Daniel Reich, accompagnés de quatre counsels et trente-cinq collaborateurs lancent le cabinet Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes.

Emmanuel Gaillard a été pendant plus de vingt ans managing partner du bureau parisien de Shearman & Sterling et a dirigé la pratique arbitrage du cabinet international pendant plus de trente ans.

Cette équipe est considérée comme l'une des meilleures en arbitrage international. Les avocats  de Gaillard Banifatemi Shelbaya Disputes couvrent tout le spectre de la gestion des litiges. Ils représentent aussi bien des entreprises, que des États ou des entités publiques dans le cadre d'arbitrages commerciaux et d'investissement. Ils interviennent également en matière de responsabilité et de gestion des risques par la rédaction de contrats axés sur les litiges et l’optimisation de la structure d’entreprise de leurs clients. Les litiges concernent de nombreux secteurs d'activité impliquant les droits de différents pays : anglais, français, américain, égyptien, brésilien, colombien ou encore du Moyen-Orient. La firme est en mesure de mener des procédures d'arbitrage international dans 19 langues, dont l'anglais, le français, l'arabe, l'espagnol, l'allemand, le russe ou encore le portugais.

« Nous avons choisi "Disputes" et non "Arbitration'" pour montrer que nous voulons avant tout nous positionner comme avocats et non comme arbitres », indique Emmanuel Gaillard.

Le cabinet international ouvre des bureaux à Paris, Londres et New York et prévoit un développement en Asie.

L'annuaire du Monde du Droit

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.